Laeosopis roboris - Thécla du frêne
Callophrys rubi - Argus vert
L'argus vert se différencie notamment de la thécla de l'arbousier par le blanc de son cercle oculaire. La ligne de points blancs au verso de l'aile postérieure est variable, et peut-être réduite comme le montre la photo précédente.
Lycaenidae
On rencontre la thécla du frêne au Portugal, en Espagne et dans le sud de la France.
Papillons
© Johann Cousinard 2018 -  toute reproduction interdite - tous droits réservés
PHOTOTEK PHOTOTEK
Satyrium spini - Thécla des nerpruns
La thécla des nerpruns est une espèce monovoltine que l'on rencontre de mai à août.
Satyrium pruni - Thécla du prunellier
On remarquera la présence de gros points noirs qui bordent la bande orange du verso de l'aile postérieure de la thécla du prunellier. Les théclas usées sont difficiles à identifier. On remarque toutefois la présence de quelques écailles bleues à l'angle anal du verso de l'aile postérieure sur celui-ci.
Strymon bubastus - Thécla de la guimauve (AMC)
La thécla de la guimauve se rencontre à Porto Rico, en Colombie, au Venezuela, au Pérou et aux Antilles (Dominique, Grenade, Guadeloupe et Martinique notamment).
On   rencontre   la   thécla   du   frêne   au   Portugal,   en Espagne et dans le sud de la France.
L'argus   vert   se   différencie   notamment   de   la   thécla de l'arbousier par le blanc de son cercle oculaire.
La    ligne    de    points    blancs    au    verso    de    l'aile postérieure     est     variable,     et     peut-être     réduite comme le montre la photo précédente.
Cet imago s’est posé sur le sol pour chercher des sels minéraux à l’aide de sa trompe.
Cet   imago    s’est   posé   sur   le   sol   pour   chercher   des sels minéraux à l’aide de sa trompe .
JCO Photographies
Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol
28 mm
35 mm
Laeosopis roboris vole de la fin mai à début août. On le rencontre souvent le long de ruisseaux et de rivières bordées d’arbres ou d’arbustes.
Laeosopis   roboris   vole   de   la   fin   mai   à   début   août. On   le   rencontre   souvent   le   long   de   ruisseaux   et   de rivières bordées d’arbres ou d’arbustes.
On notera les petites taches bleues sur le recto des ailes postérieures de la thécla du frêne qui la différencie de la thécla du chêne.
On   notera   les   petites   taches   bleues   sur   le   recto   des ailes    postérieures    de    la    thécla    du    frêne    qui    la différencie de la thécla du chêne.
Satyrium acaciae - Thécla de l’amarel
La thécla de l’amarel se rencontre du nord de l’Espagne au sud de l’Europe jusqu’en Turquie et au sud de la Russie. Satyrium acaciae est univoltin et vole de juin à juillet.
La    thécla    de    l’amarel    se    rencontre    du    nord    de l’Espagne   au   sud   de   l’Europe   jusqu’en   Turquie   et   au sud de la Russie.
Satyrium   acaciae    est   univoltin    et   vole   de   juin   à juillet.
On notera la petite tache grise à la marge de s1 et la tache noire à la base de la plus grosse tache orange du verso de l’aile postérieure de la thécla de l’amarel.
On   notera   la   petite   tache   grise   à   la   marge   de   s1    et la   tache   noire   à   la   base   de   la   plus   grosse   tache orange   du   verso   de   l’aile   postérieure   de   la   thécla   de l’amarel.
Carte de répartition en France - Période de vol
28 mm
Satyrium esculi - Thécla du kermès
On rencontre la thécla du kermès dans le sud ouest européen (Portugal, Espagne, France méditeranéenne) ainsi qu'au Maroc, en Algérie et en Tunisie. Sur le verso de l'aile postérieure de Satyrium esculi, la ligne blanche brisée en s4-s5 se rapproche des taches orange, et celles-ci ne sont bordées de noir qu'à l'intérieur. Sur le verso de l'aile postérieure de la thécla des nerpruns, la ligne blanche droite et épaisse ainsi que la tache bleue à l'angle anal sont distinctives.
On   rencontre   la   thécla   du   kermès   dans   le   sud   ouest européen          (Portugal,          Espagne,          France méditeranéenne)   ainsi   qu'au   Maroc,   en   Algérie   et en Tunisie.
Sur    le    verso    de    l'aile    postérieure    de    Satyrium esculi ,    la    ligne    blanche    brisée    en    s4-s5     se rapproche   des   taches   orange,   et   celles-ci   ne   sont bordées de noir qu'à l'intérieur.
La   thécla   des   nerpruns   est   une   espèce   monovoltine   que l'on rencontre de mai à août.
Sur   le   verso   de   l'aile   postérieure   de   la   thécla   des nerpruns,   la   ligne   blanche   droite   et   épaisse   ainsi que la tache bleue à l' angle anal  sont distinctives.
Les    théclas    usées    sont    difficiles    à    identifier.    On remarque   toutefois   la   présence   de   quelques   écailles   bleues   à   l' angle   anal    du   verso   de   l'aile   postérieure sur celui-ci.
On   remarquera   la   présence   de   gros   points   noirs   qui bordent    la    bande    orange    du    verso    de    l'aile postérieure de la thécla du prunellier.
La thécla du prunellier se rencontre sur les pelouses sèches ou les haies proches de sa plante hôte (prunelliers, pruniers).
La    thécla    du    prunellier    se    rencontre    sur    les pelouses   sèches   ou   les   haies   proches   de   sa   plante hôte  (prunelliers, pruniers).
Contrairement à la thècla de l’yeuse, la ligne blanche marginale du verso de l’aile postérieure est absente ou vestigiale chez la thècla du kermès.
Contrairement    à    la    thècla    de    l’yeuse ,    la    ligne blanche   marginale   du   verso   de   l’aile   postérieure   est absente ou vestigiale chez la thècla du kermès.
Les taches orange sur le verso de l'aile postérieure de la thécla de l’yeuse sont bordées de noir des deux côtés.
Les   taches   orange   sur   le   verso   de   l'aile   postérieure de   la   thécla   de   l’yeuse   sont   bordées   de   noir   des deux côtés.
On rencontre Satyrium illicis dans les bois de chênes et les clairières. L’yeuse est d’ailleurs l’autre nom du chêne vert (Quercus ilex).
On    rencontre    Satyrium    illicis     dans    les    bois    de chênes   et   les   clairières.   L’yeuse   est   d’ailleurs   l’autre nom du chêne vert ( Quercus ilex ).
Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol
32 mm
32 mm
32 mm
33 mm
La   thécla   de   la   guimauve   se   rencontre   à   Porto   Rico, en    Colombie,    au    Venezuela,    au    Pérou    et    aux Antilles     (Dominique,     Grenade,     Guadeloupe     et Martinique notamment).
28 mm
Strymon bubastus affectionne les zones sèches.
Strymon bubastus  affectionne les zones sèches.
Satyrium illicis - Thécla de l’yeuse
Satyrium acadica - Porte-queue d’Acadie (AMNO)
Le porte-queue d’Acadie est une espèce monovoltine qui vole de fin juin à fin août au Québec.
Le      porte-queue      d’Acadie      est      une      espèce monovoltine    qui    vole    de    fin    juin    à    fin    août    au Québec.
33 mm
Théclas Théclas
Cuivrés Cuivrés
Azurés (A-H) Azurés (A-H)
Azurés (L-S) Azurés (L-S)