Papillons
© Johann Cousinard 2017 -  toute reproduction interdite - tous droits réservés
PHOTOTEK PHOTOTEK
Satyrinae
Nymphelidae
On remarquera la bande blanche irrégulière sur le verso de l'aile postérieure de Hipparchia semele. Au repos, l'aile antérieure est presque entièrement cachée par l'aile postérieure. Les motifs des ailes de cet agreste lui permettent de se fondre dans son environnement. L'aile postérieure de l'agreste est mouchetée de noir avec un petit ocelle noir pupillé de blanc.
Brintesia circe - Silène
On remarquera l'ocelle noir pupillé de blanc sur fond blanc à l'apex du verso de son aile antérieure. Brintesia circe est présent dans le sud de l'Europe. Le silène possède une large bande blanche sur le verso de son aile postérieure, ainsi qu'une bande blanche plus courte dans l'aire discale.
Maniola jurtina - Myrtil
Sur le verso de son aile antérieure, le myrtil possède un seul ocelle qui peut parfois être double.
Aphantopus hyperantus - Tristan
On retrouve également les mêmes ocelles sur le recto des ailes du tristan. Le tristan se reconnait facilement au verso de ses ailes brunes ornées d'ocelles noirs pupillés de blanc et cerclés de jaune.
Pyronia tithonus - Amaryllis
Le verso de l'aile postérieure de l'amaryllis possède une bande jaunâtre irrégulière et des petits ocelles blancs.
Pyronia bathseba - Tityre
Pyronia bathseba affectionne surtout les garrigues et les bois clairs. On rencontre le tityre dans le sud ouest européen (Portugal, Espagne, France méditeranéenne) ainsi qu'au Maroc et en Algérie. Le tityre se reconnait à sa bande blanc crème et à ses ocelles noirs pupillés de blanc du verso de son aile postérieure.
Pararge aegeria - Tircis
Le recto de la sous-espèce aegeria présente des tâches orange sur les ailes. Le verso des ailes d'aegeria est lui aussi différent. On rencontre deux sous-espèces de Pararge aegeria en Europe : P.a. aegeria dans le sud et P.a. tircis dans le nord. Le tircis est un papillon très territorial qui n'hésite pas à s'envoler au moindre signe pour défendre son territoire. Recto de Pararge aegeria aegeria.
Lasiommata megera - Satyre Mégère
Le verso des ailes repliées ne permet pas de distinguer la mégère du némusien. On appelle aussi la mégère de Corse, le satyre thyrrénien. On peut observer jusqu’à trois générations de mégères chaque année. Le tristan fréquente surtout les haies, les lisières et les clairières. On remarque la large bande claire sur le verso de l'aile postérieure du myrtil. Le satyre (mégère mâle) se reconnait à sa bande androconiale brune. Pyronia tithonus se rencontre surtout dans les lisières et les haies. On reconnait l'amaryllis femelle à l'absence de bande androconiale sur le recto de l'aile antérieure. Le mâle de Maniola jurtina a le recto de l’aile entièrement brun, alors que la femelle a une aire orangée comme ici.
Lasiommata paramegaera - Mégère de Corse
On remarque l'absence de bande androconiale brune sur le recto de l'aile antérieure de la femelle. On reconnait l'amaryllis mâle à la présence d'une bande androconiale sur le recto de l'aile antérieure. Le recto de l'aile antérieure du némusien ne possède que deux petits traits foncés transversaux, contrairement à la mégère qui en compte trois.
Lasiommata maera - Némusien Ariane
Le mâle du tityre a la moitié du recto de l'aile antérieure brune. Le verso du némusien ressemble beaucoup à celui du satyre. La sous-espèce tircis du nord de l'Europe présente des tâches jaune clair.
Lasiommata petropolitana - Gorgone
Le verso de l'aile postérieure de la gorgone est gris brun. La gorgone a une ligne brune bien marquée sur le recto de son aile postérieure.
Oeneis glacialis - Chamoisé alpin
Le cycle de développement des chenilles d’Oeneis glacialis est de deux ans. Son abondance varie donc d'une année à l'autre. Le chamoisé alpin est une espèce endémique des Alpes.
JCO Photographies
L'aile    postérieure    de    l'agreste    est    mouchetée    de noir avec un petit ocelle  noir pupillé de blanc.
Hipparchia semele - Agreste
On   remarquera   la   bande   blanche   irrégulière   sur   le verso de l'aile postérieure de Hipparchia semele .
Au   repos,   l'aile   antérieure   est   presque   entièrement cachée par l'aile postérieure.
Les   motifs   des   ailes   de   cet   agreste   lui   permettent de se fondre dans son environnement.
Le   chamoisé   alpin   est   une   espèce   endémique    des Alpes.
Le   cycle   de   développement   des   chenilles   d’ Oeneis glacialis    est    de    deux    ans.    Son    abondance    varie donc d'une année à l'autre.
Le   silène   possède   une   large   bande   blanche   sur   le verso   de   son   aile   postérieure,   ainsi   qu'une   bande blanche plus courte dans l'aire discale .
On   remarquera   l' ocelle    noir   pupillé   de   blanc   sur fond     blanc     à     l' apex      du     verso     de     son     aile antérieure.
Brintesia circe  est présent dans le sud de l'Europe.
Sur    le    verso    de    son    aile    antérieure,    le    myrtil possède un seul ocelle  qui peut parfois être double.
On   remarque   la   large   bande   claire   sur   le   verso   de l'aile postérieure du myrtil.
Le    mâle    de    Maniola    jurtina     a    le    recto    de    l’aile entièrement   brun,   alors   que   la   femelle   a   une   aire orangée comme ici.
Accouplement de myrtils (femelle à gauche - mâle à droite).
Accouplement   de   myrtils   (femelle   à   gauche   -   mâle à droite).
On rencontre le myrtil dans les endroits herbeux.
On rencontre le myrtil dans les endroits herbeux.
Le   tristan   se   reconnait   facilement   au   verso   de   ses ailes    brunes    ornées    d' ocelles     noirs    pupillés    de blanc et cerclés de jaune.
On   retrouve   également   les   mêmes   ocelles   sur   le recto des ailes du tristan.
Le   tristan   fréquente   surtout   les   haies,   les   lisières et les clairières.
Ce papillon aspire le nectar de cette fleur à l’aide de sa trompe.
Le    verso    de    l'aile    postérieure    de    l'amaryllis possède    une    bande    jaunâtre    irrégulière    et    des petits ocelles  blancs.
Pyronia    tithonus     se    rencontre    surtout    dans    les lisières et les haies.
Ce   papillon   aspire   le   nectar   de   cette   fleur   à   l’aide de sa trompe .
On   reconnait   l'amaryllis   mâle   à   la   présence   d'une bande androconiale  sur le recto de l'aile antérieure.
On    reconnait    l'amaryllis    femelle    à    l'absence    de bande androconiale sur le recto de l'aile antérieure.
Le   tityre   se   reconnait   à   sa   bande   blanc   crème   et   à ses   ocelles    noirs   pupillés   de   blanc   du   verso   de   son aile postérieure.
Pyronia   bathseba    affectionne   surtout   les   garrigues et les bois clairs.
On   rencontre   le   tityre   dans   le   sud   ouest   européen (Portugal,   Espagne,   France   méditeranéenne)   ainsi qu'au Maroc et en Algérie.
Le   mâle   du   tityre   a   la   moitié   du   recto   de   l'aile antérieure brune.
On     rencontre     deux     sous-espèces     de     Pararge aegeria    en   Europe   :   P.a.   aegeria    dans   le   sud   et   P.a. tircis  dans le nord.
Le   recto   de   la   sous-espèce   aegeria   présente   des tâches orange sur les ailes.
Le verso des ailes d' aegeria  est lui aussi différent.
Recto de Pararge aegeria aegeria .
La   sous-espèce   tircis    du   nord   de   l'Europe   présente des tâches jaune clair.
Le   tircis   est   un   papillon   très   territorial   qui   n'hésite pas   à   s'envoler   au   moindre   signe   pour   défendre   son territoire.
Le    recto    de    l'aile    antérieure    du    némusien    ne possède   que   deux   petits   traits   foncés   transversaux, contrairement à la mégère  qui en compte trois.
Le   verso   du   némusien   ressemble   beaucoup   à   celui du satyre.
Le mâle de Lasiommata megera s'appelle le satyre, la femelle la mégère.
Le    mâle    de    Lasiommata    megera     s'appelle    le satyre , la femelle la mégère .
On    peut    observer    jusqu’à    trois    générations    de mégères chaque année.
Le    verso    des    ailes    repliées    ne    permet    pas    de distinguer la mégère du némusien .
On    remarque    l'absence    de    bande    androconiale brune sur le recto de l'aile antérieure de la femelle.
Le   satyre   (mégère   mâle)   se   reconnait   à   sa   bande androconiale  brune.
On   appelle   aussi   la   mégère   de   Corse,   le   satyre thyrrénien.
La   gorgone   a   une   ligne   brune   bien   marquée   sur   le recto de son aile postérieure.
Le   verso   de   l'aile   postérieure   de   la   gorgone   est   gris brun.
Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol Carte de répartition en France - Période de vol Recto du mâle de Maniola jurtina : on remarque les bandes androconiales sur les ailes antérieures.
Recto   du   mâle   de   Maniola   jurtina    :   on   remarque   les bandes androconiales sur les ailes antérieures.
44 mm
66 mm
49 mm
58 mm
40 mm
40 mm
40 mm
48 mm
54 mm
42 mm
41 mm
38 mm
Echiquiers Echiquiers
Fadets Fadets
Moirés Moirés
Satyres
Satyres
AMNO
AMNO