Papillons AMNO
© Johann Cousinard 2018 - toute reproduction interdite - tous droits réservés
Carte de répartition AMNO
La femelle monarque dépose ses oeufs sur de jeunes plantes. Ici sur une asclépiade commune (Asclepias syriaca).
Ponte de monarque sur de l’asclépiade commune ( Asclepias syriaca ).
La femelle monarque dépose ses oeufs sur de jeunes plantes. Ici sur une asclépiade commune ( Asclepias syriaca ).
Ponte de monarque sur de l’asclépiade commune (Asclepias syriaca).
Un seul oeuf (taille 1,2 mm sur 0,9 mm) est en général pondu par plant d’asclépiade, mais on peut parfois en trouver plusieurs.
Un seul oeuf (taille 1,2 mm sur 0,9 mm) est en général pondu par plant d’asclépiade, mais on peut parfois en trouver plusieurs.
Les jeunes chenilles font des trous au milieu de la feuille d’asclépiade pour se nourrir. Elles s’alimentent ensuite au bord des feuilles.
L’oeuf du monarque devient transparent avant l’éclosion, laissant apparaitre la tête noire de la future chenille.
Les jeunes chenilles font des trous au milieu de la feuille d’asclépiade pour se nourrir. Elles s’alimentent ensuite au bord des feuilles.
L’oeuf du monarque devient transparent avant l’éclosion, laissant apparaitre la tête noire de la future chenille.
La jeune chenille mesure environ 2 mm après l’éclosion. Elle n’a pas encore ses rayures jaune- blanc-noir.
La jeune chenille mesure environ 2 mm après l’éclosion. Elle n’a pas encore ses rayures jaune-blanc-noir.
Cette chenille qui mesure un peu moins de 1 cm se pare de ses rayures caractéristiques. On aperçoit l’enveloppe de sa dernière mue à gauche.
Cette chenille qui mesure un peu moins de 1 cm se pare de ses rayures caractéristiques. On aperçoit l’enveloppe de sa dernière mue à gauche.
Chenille de taille adulte mesurant environ 50 mm de long. C’est son dernier stade avant de se transformer en chrysalide.
Chenille de taille adulte mesurant environ 50 mm de long. C’est son dernier stade avant de se transformer en chrysalide.
Chenille de 30 mm de long. Notez la présence de filaments noirs au deux extrémités du corps, les plus longs se trouvant à proximité de la tête.
Chenille de 30 mm de long. Notez la présence de filaments noirs au deux extrémités du corps, les plus longs se trouvant à proximité de la tête.
La chenille du monarque se nymphose rarement sur son plant d’asclépiade. Elle peut parcourir plusieurs mètres pour dénicher le bon site.
La chenille du monarque se nymphose rarement sur son plant d’asclépiade. Elle peut parcourir plusieurs mètres pour dénicher le bon site.
Chenille de monarque terminant sa mue à l’abri sous une feuille d’asclépiade. On notera que sa tête et ses pattes n’ont pas encore leur couleur définitive.
Chenille de monarque terminant sa mue à l’abri sous une feuille d’asclépiade. On notera que sa tête et ses pattes n’ont pas encore leur couleur définitive.
Chenille débutant sa nymphose sous une table, à 60 cm de hauteur et à 20 mètres de son lieu d’alimentation.
Chenille débutant sa nymphose sous une table (à 60 cm de hauteur et à 20 mètres de son lieu d’alimentation).
La chrysalide du monarque s’assombrit jusqu’à laisser apparaitre les ailes du papillon en transparence la veille de l’émergence.
La chrysalide du monarque s’assombrit jusqu’à laisser apparaitre les ailes du papillon en transparence la veille de l’émergence.
La chrysalide du monarque est vert turquoise, avec de petits points noirs et dorés. Elle mesure entre 2,5 et 3 cm.
La chrysalide du monarque est vert turquoise, avec de petits points noirs et dorés. Elle mesure entre 2,5 et 3 cm.
On estime qu’environ 10% seulement des chenilles de monarque se transforment en chrysalide. Même les chenilles au dernier stade sont encore prédatées, comme sur cette photo par une punaise épineuse ( Picromerus bidens ).
On estime qu’environ 10% seulement des chenilles de monarque se transforment en chrysalide. Même les chenilles au dernier stade sont encore prédatées, comme sur cette photo par une punaise épineuse (Picromerus bidens).
Le monarque affectionne les milieux ouverts secs ou humides. Ici un imago butinant sur de l’eupatoire maculée ( Eutrochium maculatum ), une plante caractéristique des milieux humides.
Le monarque affectionne les milieux ouverts secs ou humides. Ici un imago butinant sur de l’eupatoire maculée (Eutrochium maculatum), une plante caractéristique des milieux humides. Le jour de l’émergence, le corps du monarque devient entièrement visible au travers de la chrysalide. L’enveloppe de la chrysalide se déchire et le papillon commence à en sortir. Il y restera accroché jusqu’à ce que ses ailes soient sèches.
Le jour de l’émergence, le corps du monarque devient entièrement visible au travers de la chrysalide. L’enveloppe de la chrysalide se déchire et le papillon commence à en sortir. Il y restera accroché jusqu’à ce que ses ailes soient sèches.
PHOTOTEK PHOTOTEK
L’absence de ligne noire transversale sur le verso de l’aile postérieure permet de différencier le monarque du vice-roi.
Danainae
Nymphelidae
Le monarque se reconnait à ses ailes orangées aux nervures noires, et à leur bordure noire ornée de petits points blancs.
Le monarque est un grand migrateur . Il peut parcourir 4000 km du Canada jusqu'aux montagnes du centre du Mexique.
L’absence de ligne noire transversale sur le verso de l’aile postérieure permet de différencier le monarque du vice-roi .
JCO Photographies
Fiche
103 mm
Danaus plexippus - Monarque
Le monarque se reconnait à ses ailes orangées aux nervures noires, et à leur bordure noire ornée de petits points blancs. Le monarque est un grand migrateur. Il peut parcourir 4000 km du Canada jusqu'aux montagnes du centre du Mexique.
Recto des ailes de Danaus plexippus . Ici un mâle que l’on reconnait à la petite tache noire sur la nervure centrale de l’aile postérieure.
Recto des ailes de Danaus plexippus. Ici un mâle que l’on reconnait à la petite tache noire sur la nervure centrale de l’aile postérieure.
Les couleurs vives du monarque servent à avertir les prédateurs de sa toxicité.
Les couleurs vives du monarque servent à avertir les prédateurs de sa toxicité.